Rome - une vue du Colisée et de l'Arc de Constantin

Vols à Rome

Réservez un vol
Autres destinations en Italie

Découvrez Rome

La ville éternelle. Caput mundi des gens et des Dieux. Rome. Née sur des mythes et des légendes. Il ne faut plus attendre. Prenez des vacances à Rome comme Audrey Hepburn.  Cette ville est cosmopolite et originale. Historique et pourtant moderne.

Rome - une vue du Colisée et de l'Arc de Constantin

L’histoire pour chacun

Rome a été fondée il y a plus de 2700 ans et depuis lors a toujours été habitée. La légende de la louve qui y allaita les jumeaux Rémus et Romulus se trouve sans doute dans les manuels du monde entier.

Etre à Rome et ne pas voir le Colisée ? C'est simplement impossible. Le Colisée (en italien Colosseo) est le symbole de Rome sur probablement tous les prospectus touristiques. L'édifice le plus connu s'appelait au moment de sa naissance Amphitheatrum Flavium, selon ses fondateurs. Mais une statue colossale de Néron – bien entendu un Colosse – se trouvait juste à côté. L'épigramme écrit en latin indique : Tant que le Colosse est debout, Rome est debout. Si le Colosse tombe, Rome tombe. Si Rome tombe, le monde tombe. La statue de Néron tomba et c'est vers l'an 1000 que le nom de Colisée commença à s'employer pour l'amphithéâtre. Voilà aussi une façon  de protéger le monde.

Des millions de visiteurs se dirigent vers le Colisée chaque année. Il s'agit de la plus grande arène ayant été construite dans tout l'empire romain. Le clergé catholique l'a aussi « adoptée ». Le Vendredi saint le pape y mène chaque année un « Chemin de croix ». Des croix placées de manière fixe se trouvent dans l'arène à l'endroit de l'ancienne loge impériale. C'est justement là que se décidait de la vie et de la mort des blessés. Un pouce vers le bas contre un pouce vers le haut. Le deuxième geste laissait une chance de vivre.

L'amphithéâtre était un endroit où moururent des dizaines de milliers de personnes et d'animaux. Désormais, il est le symbole de la lutte contre la peine de mort qui n'existe plus en Italie depuis 1948. Quand un pays abroge cette peine, l'éclairage nocturne du monument passe du blanc au doré. Cela se passe également si une personne condamnée à être exécutée y échappe

Juste à côté de la colossale arène se trouve le Forum Romanum. Un lieu qui était dans la métropole antique le centre des événements politiques, commerciaux, judiciaires et sociaux. La concentration des juristes, banquiers, politiciens et prostituées y aurait été si énorme que l'on marchait en file indienne dans le centre du forum.

Celui qui ne pouvait pas s'offrir une demeure somptueuse habitait dans des maisons de rapport. Aucune maison à cette époque n'avait de toilettes. Et ainsi étaient construites des latrines publiques qui n'étaient pas séparées entre elles. Les Romains y discutaient de toutes les questions. De nombreux mariages y auraient même été conclus.

Si vous êtes à Rome le 9 mars, vous verrez l'énorme effort que font les Romains pour garer leurs voitures près de l'église juste à côté du forum. Les autochtones veulent en effet que la patronne des automobilistes Santa Francesca Romana les bénissent.

Sur le Capitole (promontoire au-dessus du Forum Romanum) se trouvait jadis le Temple de Jupiter. C'est justement là que se déroulaient les célébrations les plus sacrées. Et c'est aussi grâce à cela qu'est rentré dans les mœurs le nom de Caput Mundi (tête du monde). Celui-ci est ensuite passé à l'ensemble de Rome. Le mot « capital », en tant que nom pour une capitale, y a son origine selon les historiens.  

Juste en face se trouvent les Marchés de Trajan, édifice à l'origine monumental, qui est souvent désigné en tant que premier supermarché au monde.

Vous voulez vérifier la vérité ? Vous devez alors essayer une autre des attractions romaines – la Bouche de la Vérité. Vous la trouverez devant l'église Santa Maria in Cosmedin. Mais vous devrez faire la queue pour passer votre tour. 

Il est tout simplement impossible de nommer tous les monuments de Rome. Mais vous ne devez pas oublier les Escaliers espagnols ou la cultissime Fontaine de Trévise. Mais il est interdit de rentrer dans ses eaux comme le fit Anita Akberg dans le film la Dolce Vita de Fellini. Allez aussi au Panthéon de Rome. Ce temple romain (à l'origine temple de tous les Dieux) s'élève ici depuis quasiment deux mille ans. Sa coupole gigantesque est un acte architectonique unique. Pour qu'elle ne soit pas trop lourde, on a rajouté de la pierre ponce dans le béton.

Promenez-vous aussi sur le pont romain le plus célèbre sur le Tibre – le pont Saint-Ange. Par exemple vers le château Saint-Ange (Castel Sant'Angelo). C'était à l'origine un mausolée. Puis ce fut une résidence papale et une prison. Aujourd'hui c'est un musée consacré à l'histoire de Rome.

 

Le Vatican

Etre à Rome et ne pas visiter le Vatican ? Cet état dans l'état se trouve juste à côté du château Saint-Ange. Environ un millier d'habitants vivent dans le Vatican et le journal local avait comme titre après le dernier recensement de la population: Nous avons gagné 15 habitants. Pourtant c'est un endroit avec une énorme concentration de gens au mètre carré. Des foules entières se dirigent vers le Vatican et, surtout, la cathédrale Saint-Pierre. Des catholiques, des croyants d'autres religions et des athées absolus.

La cathédrale Saint-Pierre (San Pietro) se trouve sur l'emplacement où fut inhumé Saint-Pierre. Une basilique se trouvait à l'origine au-dessus de sa tombe. Mais la cathédrale commença à y être construite au 16ème siècle. Quand vous montez sur la coupole de l'église, la colonnade devant l'église s'ouvre devant vous. Un obélisque égyptien du 13ème siècle avant Jésus‑Christ se trouve au centre de la colonnade. Si vous êtes un amoureux des arts plastiques, visitez donc le musée du Vatican. Mais prévoyez des douleurs aux jambes.

Depuis le 16ème siècle, le Vatican et le pape sont « gardés » par une garde suisse. Mais celle-ci n'est pas trop intéressée par les touristes. C'est aussi la raison pour laquelle le Vatican a semble-t-il une grande criminalité. Il y a une énorme quantité de pickpockets parmi la foule de gens qui s'y pressent. Il y existe une criminalité environ 20 fois supérieure à celle de l'Italie environnante, rapportée au nombre d'habitants. Un petit espace et des millions de touristes… Un impôt absurde à la spiritualité.

Météo à Rome

  • Printemps 14 °C
  • Été 23 °C
  • L'automne 17 °C
  • Hiver 9 °C

Comment passer son temps à Rome

A pied et en métro

A Rome, vous vous déplacerez facilement en métro entre chaque monument. Il n'a que deux lignes. Creuser des tunnels dans un sous-sol rempli d'histoire est en effet une tâche surhumaine. Et n'oubliez pas : à la différence des autres métros continentaux, on y roule à gauche.

Et encore une autre chose que vous devez prévoir dans la capitale de l'Italie. Les mauvaises langues aiment répéter que seuls deux types de piétons existent à Rome. Les rapides et les morts. Juste pour plus de sûreté.   

Pas uniquement pour l'histoire, mais aussi pour la musique et le cinéma

Qui dit musique live dit jazz. Le plus vieux club de jazz dans la ville est l'Alexanderplatz Jazz Club sur la Via Ostia. Ce petit club souterrain avec une atmosphère intime accueille des musiciens de pointe venus d'Italie et de l'étranger. Les autochtones vont aussi s'amuser après la tombée de la nuit dans le bar flottant Baja. Cet édifice voyant rappelle un pavillon Sécession. Le Baja est un lieu où on écoute de la musique et où l'on danse. Le Baja est tout simplement authentique.

Les amoureux du cinéma vont à Rome depuis une dizaine d'années déjà. Le Rome Film Festival s'y tient en effet à l'automne.

Gastronomie et boissons

Un plat italien traditionnel de spaghetti Carbonara, servi sur une assiette en céramique blanche

La cuisine italienne est connue dans le monde entier. Mais les plats provenant de Rome ne le sont, eux, pas complètement. Donc : font partie de la cuisine locale, par exemple, les artichauts en saumure (carciofi) dans de l'huile d'olive et aux herbes, les spaghetti carbonara (oui, ils viennent justement de Rome) ou les tripes au fromage de chèvre (pecorino romano). Les vendeurs locaux vous proposeront des marrons cuits dans la rue (durant toute l'année). Et on y trouve ensuite du café et des glaces. Vous trouverez même 150 variétés de délice glacé dans un magasin réputé de glaces à proximité du Panthéon !  

Quel que soi ce que vous mangez, vous ne vous tromperez pas à Rome. La cuisine italienne est non seulement excellente, mais aussi saine. Et n'oubliez pas: la base est le « dolce far niente », le doux farniente.

Quel souvenir?

Souvenirs traditionnels de Rome - aimants en céramique avec monuments romains et inscriptions latines

Traversez les ruelles surchargées remplies de magasins variés. Sans oublier les stands avec des articles pour les visiteurs dépensiers. La magie des bagatelles et de l'art alternatif existe ici à coup sûr. Et plusieurs réelles splendeurs d'artistes doués, mais totalement désœuvrés, peuvent aussi s'y trouver. Qui sait, peut‑être vend ici un futur Pablo Picasso, Henri de Toulouse Lautrec ou Vincent van Gogh.

Les magasins des musées, où l'on peut acheter des imitations de qualité d'artefacts historiques, sont aussi en vogue. Vous trouverez ensuite des galeries de mode et des boutiques de designers connus dans le monde entier, par exemple dans les ruelles autour des Escaliers espagnols.

Vous êtes fatigués ? Sortez à quelques kilomètres de la ville. Vous serez en un instant sur une plage près de la mer. C'est justement ici que venaient aussi se reposer les empereurs romains. A seulement quelques encablures d'ici se trouve la résidence d'été du pape à Castel Gandolfo. 

Aéroport Leonardo da Vinci - Fiumicino (FCO)

L'aéroport international « Leonardo da Vinci – Fiumicino » est éloigné d'environ 32 km de Rome.

Transport de/vers l'aéroport « Leonardo da Vinci »

Transport de/vers l'aéroport « Leonardo da Vinci » en train

La meilleure façon de quitter l'aéroport « Leonardo da Vinci – Fiumicino » vers le centre ville à la gare centrale « Termini » sont les liaisons ferroviaires:

  • Leonardo Express: ce train express va directement à la gare Termini, il circule non-stop toutes les 15 minutes. La durée du trajet est d'environ 30 minutes.
  • Train périurbain: les lignes vont dans plusieurs gares de Rome, y compris celle de Tiburtina, avec départs toutes les 15 minutes en semaine et toutes les 30 minutes les week-ends et fêtes.

La gare se trouve directement à l'aéroport, près des halls de départ et d'arrivée. Les billets peuvent être achetés en ligne ou sur place dans les bureaux de vente agréés.

Transport de/vers l'aéroport « Leonardo da Vinci » en autobus

Les autobus de plusieurs sociétés partent de l'aéroport « Leonardo da Vinci ». Les arrêts se trouvent devant les Terminaux 1 et 2. Les liaisons circulent environ toutes les 30 minutes.

Taxi et transfert de/vers l'aéroport

La station de TAXIS se trouve près des sorties des Terminaux 1 et 3.
Vous pouvez aussi réserver un transfert de/vers l'aéroport sur www.oktransfer.cz ou directement sur nos pages.

Parking

Des places de stationnement de courte et longue durée sont disponibles dans les environs de l'aéroport. Vous pouvez réserver un stationnement avantageux sur www.okparking.cz ou directement sur nos pages.

Location de voiture

Réservez une voiture à l'avance et gagnez aussi du temps.

Enregistrement

Vous pouvez vous enregistrer pour un vol au départ de Rome exploité par ČSA de l'une des façons suivantes:

  • en ligne sur nos pages web dès 36 heures avant le départ
  • par le biais d'un téléphone portable dès 36 heures avant le départ
  • directement au guichet d'enregistrement à l'aéroport.

Vous ne voyagez qu'avec un bagage à main?

Si vous ne voyagez qu'avec un bagage à main, vous êtes enregistrés et avez une carte d'embarquement imprimée ou enregistrée dans votre téléphone portable, vous pouvez aller directement à la porte.

Vous avez un bagage à enregistrer?

Si vous voyagez avec un bagage en soute et vous êtes enregistrés en ligne, remettez-nous vos bagages pour le transport au guichet désigné « BAGGAGE DROP-OFF / ECONOMY ».

 

S'enregistrer en ligne