Reykjavik - une vue panoramique sur la ville et la baie, avec la chaîne de montagnes volcaniques Esja en arrière-plan

Vols à Reykjavik

Découvrez Reykjavik

Mystique et pourtant incroyablement amicale. Tout de suite. Pas de peu à peu. En une seconde tout est clair. Soit vous aimerez pour toujours la ville du nord ou bien vous ne l'aimerez pas. Mais nous ne connaissons aucun représentant du deuxième groupe. On ne va pas en Islande pour connaître Reykjavík. On y va pour toute l'île, pour sa nature originale et indomptable. Pourtant – ne pas s'arrêter au moins quelques jours dans la capitale serait dommage. Elle n'est qu'à cinquante kilomètres de l'aéroport international de Keflavík – à approximativement trois quarts d'heure en voiture.

Comment passer son temps à Reykjavík

Aurores boréales sur Reykjavik

Des lois avec un écho, un esprit et des présidents

Qui dit Reykjavík dit : Parlement, villa Hefdi, Perlan, cathédrale ou vieux port. Mais tout cela dans l'ordre. Le parlement islandais - Althing – est une notion. Avec le système féringien, il est considéré comme la plus ancienne démocratie parlementaire au monde. La première assemblée du peuple (des familles de toute l'île s'y réunissaient) s'y rassembla dès l'an 930 sur l'esplanade Thingvelir. A seulement quelques kilomètres de l'actuelle Reykjavík. Dans des endroits où deux plaques tectoniques se séparent entre elles – la nord-américaine et l'européenne. Le temps y aurait été couvert et il y aurait eu du crachin. Pourtant, l'assemblée dura plusieurs jours. Le chefs des villages criaient les lois approuvées et décisions du tribunal dans une paroi rocheuse. Grâce à l'écho, leurs textes se répandaient à travers toute l'esplanade. Le parlement ne se réunit plus aujourd'hui à ciel ouvert. Il siège dans un bâtiment en pierre datant de 1881 dans le centre de Reykjavík. Mais n'y cherchez pas le siège du président. Sa résidence est hors de la ville. Une demi-heure de marche suffit et vous arriverez à partir du Parlement jusqu'à la villa Hefdi. Cet édifice blanc de prime abord tout à fait insignifiant datant de 1909 possède tout de suite deux primautés mondiales. C'est en octobre 1986 que s'y rencontrèrent le président des USA et de l'Union soviétique d'alors - Ronald Reagan et Michail Gorbatchev. Ils y discutèrent de la fin de la guerre froide. Vous pouvez y voir leurs signatures encore de nos jours. On y trouve aussi un mur interactif qui, selon l'aspect de votre visage, choisit le politicien auquel vous ressemblez le plus.

Reykjavik - vue d'une église en bois traditionnelle au bord d'une baie, avec l'église Hallgrimskirkja à l'arrière-plan

Mais ce n'est pas la chose principale pour laquelle les Islandais protègent cette villa. Elle serait hantée par l'esprit d'une femme qui s'y suicida suite à une déconvenue amoureuse. Son esprit est si bruyant, que tous les locataires ont peu à peu quitté la résidence. En commençant par de grands artistes islandais jusqu'au consul britannique. Le gouvernement islandais a racheté la villa et le parlement a même consacré une séance aux manifestations inhabituelles dans le bâtiment. Le verdict final fut : « Nous ne pouvons ni confirmer ni exclure que la villa Hefdi est hantée ». Le Perlan, sur la colline Öskjuhlíð, protège plusieurs réservoirs d'eau chaude. Mais on a une superbe vue sur la ville de l'enceinte autour de la coupole vitrée. Il y a six télescopes panoramiques, un restaurant et un musée dans ce bâtiment atypique. La dominante contemporaine de Reykjavík est, grâce à sa hauteur de 74,5 mètres, la cathédrale Hallgrímskirkja. Sa construction a commencé en 1945, mais elle ne s'élève que depuis 1986. Elle se trouve sur un promontoire au-dessus de la vieille ville et c'est aussi grâce à cela que les marins peuvent la voir même de nombreux kilomètres avant qu'ils n'arrivent au port. Une zone partiellement piétonne mène jusqu'à la cathédrale. Le touriste ne le remarque pas, mais les autochtones le savent. La maison discrète en pierre sur la principale avenue de Reykjavík est un centre de détention. Aucune grille aux fenêtres, aucun fil barbelé. Lorsque vous appuyez sur la sonnette, le gardien de la prison vient ouvrir. On n'y trouve que quelques caméras. Le tout immédiatement en face d'un café animé. Et pourquoi pas ? L'OCDE a désigné l'Islande comme pays le plus sûr du monde.

Reykjavik - le bain géothermique du lagon bleu

Divertissement, baleines et bains thermaux

Le vieux port ne sert plus aujourd'hui qu'aux bateaux de pêche et de touristes. C'est justement de là que vous pouvez aller sur les traces des baleines ou des perroquets de mer. Vous voulez aussi vous rendre dans des endroits moins fréquentés ? Essayez par exemple le terrain de golf près du célèbre phare Grota. Dans ses environs se trouvent de nombreux séchoirs à morue. Ou bien allez sur la plage géothermale locale de Nauthólsvík. Vous pourrez notamment vous y baigner dans l'océan Atlantique à seulement quelques kilomètres sous le cercle polaire. Pourtant, la température de l'eau y est autour de 19 degrés Celsius et elle s'approche des 35 ° près des sources thermales. Toujours trop froid ? Arrêtez-vous alors sur le chemin de l'aéroport dans la Lagune bleue. Ici vous n'aurez plus froid. Vous pouvez vous relaxer dans des bains géothermaux mondialement célèbres dans une eau à une température de 37 à 40 degrés Celsius. Dans la Lagune se trouvent 9 millions de litres d'eau qui changée entièrement toutes les 40 heures. Mais on ne peut pas s'y baigner. On ne fait que s'y reposer. L'endroit le plus profond y est d'1,4 mètre.

Météo à Reykjavik

  • Printemps 3 °C
  • Été 10 °C
  • L'automne 4 °C
  • Hiver 0 °C

Histoire

Un hameau sur les emplacements de la capitale actuelle y naquit dès l'an  874. Les Vikings le baptisèrent Reykjavík – baie des fumées. De la fumée et de la vapeur issues des sources géothermales continuent de nos jours mêmes à sortir du dessous de la terre. Encore à la fin du 18ème siècle, seuls 167 habitants y vivaient, il y en a aujourd'hui plus de 130 000. Et encore plus dans toute l'agglomération. 

Nourriture et boissons

Reykjavik - une vue des restaurants et des pubs dans le vieux port

Nourriture portuaire et bananes cultivées sous serres

Vous avez faim après une dure journée ? Essayez les discrets cafés locaux dans le vieux port. Il ne s'agit aucunement d'y trouver du luxe, on y mange même souvent sur des assiettes en plastique. Mais c'est semble-t-il, hélas, le seul endroit en Europe où l'on peut également goûter de la viande de baleine ou de perroquets de mer. Le yaourt épais Skyr, les galettes de jeunes pommes de terre sucrées locales ou, par exemple, la célèbre morue – uniquement séchée au vent – sont aussi des spécialités de la ville. La morue, ainsi que le yaourt et les galettes, peuvent aussi être achetés dans presque tous les supermarchés. Si vous voulez essayer quelque chose de spécial, même si pas précisément typique, goûtez alors les bananes locales. Elles se cultivent sous des serres chauffées à l'eau chaude. 

Il existe en Islande une prohibition partielle et, de la sorte, de longues queues se forment devant les magasins d'alcool. Mais vous y achèterez presque tous les best-sellers mondiaux. Mais si vous voulez goûter de la bière islandaise, essayez alors la marque Viking ou Geysir.